Le projet de carrière et le conseil municipal de Châteaugay : notre réponse !

Le projet de carrière et le conseil municipal de Châteaugay : notre réponse !

Bonjour à toutes et à tous.

Le 10 février 2020 à 20 heures nous étions 4 membres du bureau de l’association à  assister au conseil municipal. Aucune des questions que nous avions adressées au conseil (voir l’article détaillé) n’a été évoquée. Malgré un ordre du jour peu chargé et un sujet important pour la commune et ses habitants, dans le temps et dans l’espace, aucun des membres du conseil présent ou représenté n’a souhaité aborder le sujet du projet de nouvelle carrière.

Notre réponse au conseil municipal

Voici le courrier réponse que nous adressons au conseil municipal de Châteaugay :

Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs les Conseillères/Conseillers municipaux 

Le 10 février 2020 à 20 heures nous étions 4 membres du bureau de l’association à  assister au conseil municipal. Nous avons, sans réelle surprise, bien noté que notre précédent courrier est resté lettre morte. Aucune et aucun d’entre vous n’a eu la courtoisie  d’aborder une seule des questions que nous vous avions adressées.

Ce silence est très parlant, ainsi   ce serait :

  • Avec certitude que vous affirmez qu’il s’agit d’un projet porteur pour notre commune à vocation résidentielle et touristique
  • Avec satisfaction que vous appréciez les retombées financières, qui ne seront ni régulières, ni importantes et même inexistantes si l’exploitation débute sur des parcelles non communales !
  • Avec sérénité que vous pensez que l’hydrologie du plateau de Lachaud n’est pas en danger, notamment dans le contexte des dérives climatiques que nous connaissons ?
  • Avec calme que vous observez le va et vient des camions qui viennent combler une infime partie de l’ancienne carrière de déchets réputés « inertes », surtout s’ils ne passent pas à côté de chez vous (propos entendus le 09 mai 2019  dans cette même salle du conseil).
  • Sans doutes, que vous assurez que l’exploitation sera limitée aux parcelles concédées par la municipalité et que celle-ci ne sera pas étendue aux 50 hectares contiguës achetées par la SBC Holding, à un prix du m² 6 fois supérieur au transfert des parcelles du CCAS ?
  • Avec respect que vous omettez d’informer les Châteaugayres de la présence systématique d’une ISDI (installation de stockage des déchets inertes : nouvelle appellation pour désigner les anciennes décharges de type II) associée à toute exploitation de carrière, démentant la présence de l’actuelle ISDI de Châteaugay sur les différents vecteurs de communication municipaux alors que la simple vision du panneau à l’entrée de la carrière prouve son existence ?
  • Avec satisfaction que vous jugez la concertation que vous avez proposée aux Châteaugayres et aux habitants des communes voisines et impactées ?

Vous voici à l’initiative d’un projet que la nouvelle génération va devoir recevoir en héritage ! 

Et vous raisonnez avec un état d’esprit du passé. Votre projet  est tout simplement décalé ! Le climat change, la politique aussi, il faut s’adapter.

Il est des dossiers ayant un impact sur les Châteaugaires, dans le temps et dans l’espace, bien plus important qu’une paire d’ombrières sur un parking…

Les Châteaugayres méritent d’être mieux informés et méritent de pouvoir débattre. Ce silence, votre fuite en avant, le fait de vous dérober démontre avec force  les inquiétudes que vous nourrissez quant à la défense bien compliquée à assurer de ce projet dévastateur.

Soyez sûrs que nous ferons tout ce qu’il possible pour que ce débat et la concertation pourtant annoncée aient lieu.

courrier adressé à Monsieur le maire de Châteaugay et les conseillers municipaux, association Préservons le Plateau de Lachaud et Châteaugay.

N’hésitez pas à relire les articles concernant l’ISDI (ici), l’emprise du projet sur le plateau de Lachaud (ici). Et il n’est pas trop tard pour faire part de vos remarques concernant le PLUM (trois articles liés ici, et enfin là).

Vous pouvez aussi nous soutenir au travers de trois actions : les adhésions, la collecte et la pétition.

Les commentaires sont clos.